Déductibilité fiscale des frais de restaurant : la seule vraie bonne idée !

La proposition de la Belgian Restaurants Association d’autoriser à 100% la déductibilité fiscale des frais de restaurant pour les indépendants et dirigeants d’entreprise, comme c’était le cas dans les années 80, est assez percutante.  A première vue, on pourrait se dire que cette mesure n’a aucune influence sur les revenus du restaurateur. Toutefois, il faut étudier de plus près l’impact de cette revendication originale.  

Depuis des décennies, on prête au secteur de la restauration la réputation d’être le chef de file du travail au noir, ainsi que d’être l’un des secteurs offrant les salaires les plus bas.  Il faut pourtant reconnaître que le recours au travail au noir a diminué considérablement ces dernières années suite à la mise en place du système de la black box.  Le secteur se « blanchit » largement.  Les salaires qui se trouvaient dans la « zone grise » deviennent de plus en plus officiels, ce qui permet de constater paradoxalement que les paiements en liquide des membres du personnel représentaient une part non négligeable des rémunérations du secteur, même pour les travailleurs recevant les salaires officiels les plus élevés.       

Et pourtant, nous le répétons avec force : il est pratiquement impossible de rester rentable en payant de manière officielle l’intégralité des salaires bruts de tout le personnel, à moins d’appliquer tous les avantages sociaux et mesures de compensation existants.  Malheureusement, la méconnaissance de toutes ces mesures au sein du secteur reste importante.  Il serait franchement nécessaire que tant le gouvernement que les partenaires privés communiquent mieux à ce sujet. Actuellement, notre secteur des restaurants, qui connait les marges bénéficiaires les plus basses du marché, ne peut être rentable ou viable que si l’ensemble des mesures compensatoires sont bel et bien appliquées.  Ce qui est rarement le cas en réalité…Contactez-nous à ce sujet, nous pouvons vous aider !

Mais que peut apporter la déductibilité fiscale à cette situation ?  Et bien tout simplement : plus de clients avec de meilleurs tickets moyens pour les restaurants fair-play !  En effet, aussi longtemps qu’une majorité des restaurants continueront à fonctionner selon l’ancien système, une situation de concurrence déloyale perdurera.  Les restaurants travaillant de manière tout à fait officielle resteront désavantagés au niveau des prix qu’ils peuvent appliquer, alors même qu’ils déclarent toutes leurs activités de manière correcte, aussi bien les revenus que la TVA et les prestations de leur personnel.  Ces restaurants, et ceux qui les rejoignent, doivent pouvoir attirer plus de clientèle.  C’est là toute la philosophie de l’action Fair-Play Restaurants (www.b-r-a.be )

Et c’est ici que la déductibilité fiscale, tout autant pour les entreprises que pour les consommateurs, entre en jeu et fait la différence.  Les restaurants ne profiteront peut-être pas des avantages concrets immédiats de cette mesure, mais ils verront une augmentation de leur clientèle.  Ceux qui travaillent avec une caisse officielle, détiendront l’unique moyen pour permettre à leurs clients de prouver officiellement leurs dépenses de restaurant en frais professionnels.  Pour la B.R.A, autoriser à 100% la déductibilité fiscale pour les entreprises et les indépendants, et permettre aux consommateurs privés de déduire 1000 € de frais de restaurant par an, sont des mesures de relance réelle du secteur qui occupe tant de personnel et promeut le travail officiel.  En élargissant la déductibilité fiscale pour les particuliers, on attire plus de monde vers nos restaurants et on peut également éviter que des dépenses privées soient payées par les entreprises, puisque la déductibilité fiscale sera aussi d’application pour les particuliers.

Dans cette période ébranlée par des scandales en tout genre, le consommateur visitant un établissement horeca, que ce soit pour raison professionnelle ou privée, a le droit de savoir où il est servi de manière « honnête » (et où il peut être tranquille tant sur la déductibilité de sa note de restaurants que sur la qualité des produits servis !).  La concurrence cessera de jouer alors sur une politique de prix discutable mais bien dans le verre et l’assiette.  C’est le caractère innovant de cette proposition de la B.R.A. qui peut aider le secteur à retrouver une période de gloire !