Nouveau visage des restaurants, brasseries et traiteurs en Belgique, la B.R.A. a fait bouger les lignes, en quelques mois !

Le 28 octobre 2013, la naissance de la Belgian Restaurants Association était annoncée à la presse.  Créée par des restaurateurs des trois régions du pays, la B.R.A. affichait son objectif central : donner aux restaurateurs la possibilité de développer une affaire rentable et viable.

En moins de 6 mois, il est manifeste que la Belgian Restaurants Association a fait sortir les uns et les autres de leur torpeur !

Le 27 janvier dernier, lors de notre Assemblée Générale, huit partis politiques belges donnaient raison à la B.R.A. et affirmaient : oui, il faut changer les règles du jeu et donner aux restaurants un cadre économiquement soutenable, qui leur permet de vivre dans la transparence et de créer des emplois durables.

La B.R.A. demande un plan HORECA 2 qui reconnaisse les enjeux spécifiques des restaurants. Les partis politiques semblent accepter cette proposition.  Voyez leurs interviews sur le site de la B.R.A. C’est déjà un grand pas en avant !

Première victoire de la B.R.A : aujourd’hui, le ministre des finances Koen Geens plaide pour une période d’une année supplémentaire pour l’implémentation des caisses enregistreuses.  Très bien, si cette période sert à mettre effectivement en place les mesures réclamées par la B.R.A.

D’ici aux élections du 25 mai 2014, la B.R.A. ne va pas lâcher prise et observera très attentivement comment ces intentions se traduisent dans les programmes des partis politiques.

Dans l’immédiat, nous réclamons de la clarté !   Le calendrier de la Caisse enregistreuse doit être certifié.  Les diminutions de cotisations sociales pour l’implémentation volontaire doivent être garanties, même pour le premier trimestre 2014.  Les restaurants ne sont en effet pas responsables des retards d’homologation des caisses et modules fiscaux ! 

Et, nous demandons que le gouvernement fédéral actuel pose un acte fort avant la fin de la législature : que les réductions ONSS du plan HORECA 1, limitées aux 5 premiers travailleurs, soient étendues immédiatement aux 10 premiers travailleurs !  Ce serait, avouons-le, une belle manière de montrer la direction à suivre par son successeur !

Miguel Van Keirsbilck
Secrétaire Général